Union Sportive Haut Salat : site officiel du club de rugby de OUST - clubeo

LE TRAVAIL RÉCOMPENSÉ

11 avril 2016 - 07:05

Dimanche printanier à Montesquieu Volvestre. 13h15 arrivée du bus du Haut Salat. Les portes s’ouvrent sur un groupe compact, concentré sur la prestation à venir. Il en est de même pour St Jean qui joue également sa saison sur ce ,1/4 de finale.

Le public est déjà nombreux pour soutenir les 2 équipes. Le trio arbitral arpente les allées du stade. Les dirigeants de Montesquieu organisent avec sérieux l’après-midi de la buvette à la sécurité.

Tous les acteurs sont dans leur rôle. La pression monte doucement jusqu’à l’entrée des joueurs sous la clameur de part et d’autre des tribunes.

15h00, M. Albert Llopis donne le départ de ce qui allait être un grand match de rugby digne du plus haut niveau.

Chaque camp se rend coup pour coup dans l’esprit et le respect de l’adversaire. Nos « bleu » sont lucides et patients. Ils construisent pied à pied une opposition qui ne baissera pas d’intensité jusqu’à la 60e.

Au repos, le tableau affiche 6 – 5 pour St jean. Rien n’est fait et tout est à faire. Grâce à un essai de BOINEAU à la 8e, les nôtres collent au score.

Après l’heure de jeu, la rencontre perd un peu d’intensité pour laisser la place au traditionnel suspense des phases finales. DURRIEU prend le pied et passe une pénalité à la 64e. Score 9 – 8 pour St Jean.

1 essai refusé plus tard, nos « bleu » bénéficient d’une nouvelle pénalité que DURRIEU ne manquera pas d’enquiller à la 75e. Score 11 – 8.

Nos supporters exultent, mais il faut tenir pour assurer ce résultat.

79e nouvelle pénalité pour St Jean des 35m en biais avec le vent. Tout le monde retient son souffle mais sous la pression le ballon fui les poteaux, nos « bleu » reprennent et à la 40e expédient en touche. Coup de sifflet final et Score 9 – 11 pour le Haut Salat.

Il est à noter que les 11 points de l’USHS l’ont été par Quentin BOINEAU et Julien DURRIEU qui ont dédié cette victoire à leur Papi SIRGANT qui fêtait son anniversaire ce dimanche.

Joyeux anniversaire, papi SIRGANT, mais permettez-nous de partager cette victoire avec tout le club du staff aux joueurs en passant par l’ensemble des dirigeants qui le font vivre.

Commentaires